La Mona de Pasqua

Le mot “mona” qui est désigné pour le gâteau de Pâques, vient du latin “munda” («plateau orné de pâtes offertes à la déesse Cérès»), pluriel pluriel de mundus ou pourrait également provenir de l’ancien arabe mūna («présent ou un cadeau composé de provisions pour la bouche»). Le dimanche de Pâques, les marraines et les parrains présentent leurs filleuls avec ce bonbon.

 

La Mona de Pasqua

 

Dans notre pays, en langue catalane, le gâteau de Pâques a bien d’autres noms, selon l’endroit où il se trouve. Seulement dans le pays valencien, la mona de Pâques est appelée: Coca d’aire, panou, pa d’ou, pa d’aire, fogasseta, pa socarrat, pa cremat, fogassa, tonya, prim, prima, rosca o coca bova. Beaucoup de ces noms correspondraient à ce que nous connaissons ici comme des gâteaux sucrés ou des gâteaux. Il existe d’autres produits sucrés, typiques de Pâques, tels que les beignets ou brunyols, le Morella flaó, la tortilla de béliers, le lait frit, les ragoûts ou les bougies, rubiols et crespells à Majorque.

 

 

Ingrédients pour le gâteau la Mona (Pa de pessic) 

 

5 œufs

120 gr. de farine

200 gr. de sucre

Une pincée de sel

Sucre glacier.

 

La Mona de Pasqua
La Pâques Mona

 

Nous la farcirons et la garnirons au goût de tous, avec beurre, fruits confits, amandes grillées hachées, confiture, liqueur sucrée, chocolat…

 

Bon profit.

 

Jaume Ramon Solé.

Comments are closed.