Environnement

🌿 Tout ce que vous voulez savoir sur notre environnement

La Mona de Pâques

La Mona de Pâques
La Mona de Pâques

Le mot « mona » dont il est question dans le gâteau de Pâques vient du latin « munda » (« plateau garni de pâtes offertes à la déesse Cérès »), pluriel neutre de mundus ou pourrait aussi provenir de l’arabe ancien mūna (« présent ou don consistant en provisions de bouche »). Le dimanche de Pâques, les marraines et marraines offrent ce gâteau à leurs filleuls.

La Mona de Pâques

Dans notre pays, dans le domaine linguistique du catalan, le gâteau de Pâques a de nombreux autres noms selon le lieu géographique où il se trouve. Ce n’est que dans le Pays de Valence que le singe de Pâques reçoit le nom de : Coca d’aire, panou, pa d’ou, pa d’aire, fogasseta, pa socarrat, pa cremat, fogassa, tonya, thin, prima, rosca o coca bova. Beaucoup de ces noms correspondent à ce que nous connaissons ici sous le nom de gâteau sucré ou de pain d’épice. Il existe d’autres produits sucrés, typiques de Pâques tels que les beignets ou les brunyols, le flaó de Morella, le tortell de Rams, le lait frit, les rostes ou les confits, les rubiols et les crespells de Majorque.

Ingrédients pour le pain d’épice de Mona

5 ous

120 gr. de farine.

200 gr. de sucre

Une pincée de sel

Sucre glace.

La Mona de Pâques

Nous le remplirons et le garnirons au goût de chacun, avec du beurre, des fruits confits, des amandes grillées hachées, de la confiture, de la liqueur douce, du chocolat……

Bon appétit!

Jaume Ramon Solé.

🖐🏼 Activités connexes:

Partager le sujet
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email