Environnement

🌿 Tout ce que vous voulez savoir sur notre environnement

Les Oiseaux de la Torre del Codina, Chapitre 2 : La Crécerelle

 

> Écoutez la chanson du Xoriguer :

 

Le fauconnier ou fauconnier, Falco tinnunculus de la famille des Falconidés, est un oiseau de proie diurne. Il est léger et de petite taille ce qui lui permet de voler avec une grande agilité. Le mâle a une tête grisâtre et un dessus brunâtre avec des taches noires caractéristiques. La femelle est rougeâtre et toute tachetée partout. Elle se distingue de la petite crécerelle par le fait qu’elle a les pattes jaunes.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Il se nourrit de petits reptiles, mammifères, oiseaux, homards et autres invertébrés. Comme beaucoup de faucons, il est capable de battre des ailes, de voler dans les airs, de bouger ses ailes rapidement et d’observer le sol pour voir si une proie bouge.

 

Fait intéressant, l’étymologie du nom vient du latin soricarĭu, dérivé de sorex, « rat », car l’épervier se nourrit de rats. Dans ce cas, l’orthographe incorrecte « xoriguer » était plus proche du latin que l’orthographe correcte « xoriguer ». Des trucs linguistiques.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

On les connaît aussi dans notre pays, sous le nom commun d’épervier. Ces derniers temps, la population a diminué et, dans le cas du faucon crécerelle, la population catalane est très petite et vulnérable.

 

La cause du déclin de sa population est causée par les mauvaises pratiques de certains exploitants d’agriculture extensive, qui éliminent les habitats où les oiseaux peuvent vivre et se nourrir. Ses barrages naturels nécessitent des zones stériles ou agroforestières, des marges et des bordures entre les exploitations. Ces espaces et marges de pierres sèches sont le refuge d’une biodiversité végétale et animale fondamentale et indispensable à leur survie. Lorsqu’il est enlevé ou modifié physiquement, avec des débroussaillages et des terrassements, ou traité avec des herbicides et des pesticides, toutes les traces de vie dans l’environnement sont perdues et tout notre patrimoine naturel est condamné à mort.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Afin de prévenir le déclin de la population de faucon crécerelle,Le Département de la biodiversité et de l’environnement naturel du Département du territoire et de la durabilité de la Generalitat de Catalunya réalise une campagne annuelle de présentation de l’environnement à la technique de piratage qui simule l’alimentation dans les nids de bébés crécerelles et avec laquelle La Torre del Codina collabore activement.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Depuis 2017, nous avons élevé et introduit une douzaine de Faucon crécerelle à la Torre del Codina. Le système de litière s’appelle « hacking », et se fait dans un nid où, ils sont nourris tous les jours du début jusqu’à ce qu’ils soient seuls. Habituellement, même quand on est malin, on les voit souvent visiter notre maison de temps en temps pour voir s’il y a encore de la nourriture à l’endroit où ils ont été élevés.

 

Une curieuse anecdote est que lorsque, fin mai 2018, nous avons « piraté » de nouveaux poux, la crécerelle adulte que nous avions nourrie l’année précédente semblait manger la nourriture que nous laissions aux petits. La compagnie des adultes a cependant été positive, car ils ont été attentifs au développement des petits tout au long de la période.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Le temps qui s’écoule entre la prise en charge au centre de Vallcalent et le début du vol est très court. En 2018, nous avons ramassé quatre crécerelles le 25 mai et les 7 et 8 juin, elles volaient toutes, sauf une qui est restée dans le nid pendant quelques jours de plus. Cependant, pendant 15 jours, ils continuent à rester dans le même nid jusqu’à ce qu’ils cessent de manger et ne retournent pas au nid.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Le piratage des crécerelles a été une expérience passionnante pour nous et a créé un lien émotionnel entre la Torre del Codina et ces nobles et beaux oiseaux de proie.

 

La crécerelle
La crécerelle

 

Jaume Ramon Solé.

Crédits : Images appartenant à Jaume Ramon Solé – La Torre del Codina.

🖐🏼 Activités connexes:

Partager le sujet
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email